Accueil Blog >> Archive pour novembre 2009

Stress et suicide

Dimanche 8 novembre 2009 | Divers | Aucun commentaire »

Technologia, le cabinet spécialisé  dans le domaine des risques au travail met en avant son expertise. Sauf erreur de notre part c’est un des cabinets retenus  pour France Telecom. Les sujets douloureux ne font que se multiplier. .. Le sondage  pris ce jour sur le site de Technologia est quand même assez inquiétant dans sa concision :

« Connaissez-vous les mesures d’urgence à mettre en oeuvre en cas de suicide en entreprise ?

  • Oui
  • Non »

Ne faut il pas reprendre également le rôle du management de proximité, les fondamentaux du travail, les attentes réalistes de chacun entreprise/personnel ?

 

Ce que veulent les femmes de 20 à 29 ans.

Dimanche 8 novembre 2009 | Billets | Aucun commentaire »

Un sondage TNS Sofres du 16/10/09 étudient le sattentes des jeunes femmes de 20 à 29 ans. Finalement des attentes sans rupture forte en apparence dans le couple, la vie. Nous nous contenterons de zoomer sur les attentes vis à vis du travail.

« Le travail, une préoccupation plus qu’une source d’épanouissement

Les domaines les plus préoccupants en France actuellement sont pour les jeunes femmes le chômage (73% de citations), le pouvoir d’achat (51%) et l’environnement (50%) ; on retrouve donc ici globalement la même hiérarchie des préoccupations que dans l’ensemble de la population (3).

Sur les problèmes concernant spécifiquement les jeunes, les problèmes du chômage (76%) et du manque d’argent (52%) sont encore une fois soulignés ; mais les jeunes femmes insistent également sur le problème de l’accès au logement (39%) ; « l’alcool » et « les drogues en général » sont aussi présentes à l’esprit des plus jeunes (respectivement 26% et 24% de citations chez les femmes âgées de 20 à 24 ans). Le SIDA n’est lui cité qu’en dernier, par seulement 6% des interviewées.

Les aspects les plus importants dans le travail sont pour les jeunes femmes la rémunération (60%) et l’ambiance (58%) ; l’intérêt du travail, généralement cité comme une troisième composante importante dans les enquêtes auprès des actifs, n’est ici mis en avant que par 38% des répondantes.

Deux éléments vont également à l’encontre de certaines idées reçues : le fait que le travail soit en accord avec ses valeurs (21%), régulièrement souligné comme un critère prépondérant (surtout depuis l’émergence du concept de RSE et des entreprises « socialement responsables »), n’est cité qu’après l’enrichissement personnel/la formation (34%) et les perspectives d’avenir (24%) ; par ailleurs, le temps que laisse le travail pour les loisirs n’est pas non plus beaucoup cité (20%), signe que la fameuse valeur travail est loin d’être délaissée chez les jeunes.

Néanmoins, force est de constater que les jeunes femmes ici interrogées ont un rapport plus que pragmatique avec le travail, intéressées avant tout par l’aspect pécuniaire. Conséquence de la crise, qui oblige à se rabattre sur un travail « alimentaire » ou bien délaissement de la sphère professionnelle et de l’entreprise qui ne parviennent plus à valoriser et à générer de la satisfaction ?

En tout cas, le constat est clair : près des deux-tiers des jeunes femmes (65%) ne seraient pas prêtes à faire des sacrifices importants dans leur vie personnelle pour mieux réussir leur vie professionnelle (contre 35% qui le seraient). » Voir enquête Sofres.

Nos 20 prochaines années

Dimanche 8 novembre 2009 | Livres | Aucun commentaire »

Nos 20 prochaines années C. Gatard, ed de l’Archipel.
Les prospectivistes nous obligent à nous intérroger sur nos manières de vivre aujourd’hui et demain. Qu’est ce qui va évaluer dans la consommation, le travail, les loisirs etc… Les entrerpises évoluent assez peu dans leurs systèmes culturels profonds pour adapter tel ou tel processus. par exemple nous ne voyions quasimment aucun changement dans le sformule sd’intégration dans les entreprises depuis plus d e 20 ans… Il est peut être utile d’anticiper des tendances, de bien mesurer le sinvariants possibles.
« De quoi aurons nous envie en 2010, comment voyagerons-nous en 2020, avec quoi nous habillerons-nous en 2030 ? Comment nous soignerons-nous, travaillerons-nous, aimerons-nous ? Quels citoyens, quels parents serons-nous ? Qui seront nos dieux ? Quels seront nos mythes ? Où en seront nos loisirs ? Manger deviendra-t-il un acte de rébellion, rire une affirmation politique et dormir une activité scientifique ? L’avenir, avec son flot de paradoxes et de surprises, nous guette. Prévoir le probable ? Insuffisant ! Le XXIe sera baroque et déroutant. Voici un livre qui se risque dans la jungle des possibles. Il étudie les nouveaux  » paradigmes « , il scrute au-delà des tendances immédiates, il cerne les nouveaux rituels. Contes et légendes, ragots et rumeurs, faits et méfaits, promesses et espoirs, désirs et fantasmes du monde de demain sont au bout de cette exploration. Aventurier de l’éventuel, adepte de la  » pensée buissonnière « , Christian Gatard a écouté citoyens et consommateurs, interrogé observateurs et acteurs socioculturels. Son essai prospectif, documenté et ludique, présente d’étonnants scénarios de vie. « 

Temps de l’évaluation.

Dimanche 8 novembre 2009 | Billets | Aucun commentaire »

Les évaluations annuelles  sont en cours dans de nombreuses entreprises. Formadi a revu ses séminaires sur le thème. Il faut tenir compte des difficultés des jeunes managers, éviter les raideurs, ne pas se tromper de registre. Au delà des conseils toujours utiles il faut déclencher des vrais échanges : les jeunes managers n’acceptent pas pour eux mêmes certains comportements …normal mais sont cependant prêts à ne pas appliquer leurs propres attentes à leurs subordonnés.

Un dessin vaut mieux qu’un long discours. Merci à nos confrêres consultants de noter que ces dessins ne sont pas libres de droits et réutilisables par eux ! Interdiction de reproduction par toute méthode.

L’empathie

Dimanche 8 novembre 2009 | Livres | Aucun commentaire »

L’empathie, Alain Berthoz, ed Odile Jacob.
Le terme d’empathie était le pont aux ânes de stages d emanagement. Voilà ce qu’il faut atteindre dans le travail du manager sur lui m^me. La recherche exclusive d ela performance et de sorganisations par processus ne peuvent cependant évacuer cette dimension qui seule permet véritablement de créer des liens avec son équipe et les différentes personnes.
« Comment peut-on prendre le point de vue des autres tout en restant soi-même ? Comment parvient-on à ressentir les émotions des autres ? À pressentir leurs intentions ? À comprendre leurs motivations ? À leur attribuer des croyantes ? En quoi l’empathie se distingue-t-elle de la sympathie ? De la compassion ? Pourquoi le défaut d’empathie provoque-t-il des troubles du comportement ? Existe-t-elle entre les hommes et les animaux ? Ce livre dresse l’état des connaissances sur l’empathie et présente les recherches en cours dans différents domaines, de la psychologie cognitive à la psychologie clinique, de l’éthologie à l’éthique, de la philosophie à la théologie.  »
Dans les entrerpises en désarroi sur les relations humaines souvent il faut reconstruire 3 points : le sens du travail de chacun, la clarté dans le sattentes et dans le sordres, l’empathie pour écouter véritablement et ajuster.

+33(0)473.640.203

 

novembre 2009
L Ma Me J V S D
« oct   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30