Accueil Blog >> Archive pour mars 2012

FEMMES AU FOYER

Lundi 19 mars 2012 | Billets | Aucun commentaire »

A l’heure où certaines femmes revendiquent un nouveau féminisme et le choix d’élever leurs enfants comme un travail à part entière qui devrait être reconnu et valorisé par la société, nous soulevons quelques points de réflexions sur le sujet :

L’option de rester au foyer soulève tout d’abord deux problèmes économiques de base, le fait que la femme n’ait pas de retraite propre et soit rattachée à la sécurité sociale de son mari et la difficulté pour les familles de fonctionner avec un seul salaire.

Ceci dit, selon les derniers chiffres de l’OCDE en matière d’enfance et de politiques publiques, les subventions de l’Etat ne permettent souvent pas à la femme de trouver une solution de garde satisfaisante. En effet, si les jeunes mères ont souvent recours au temps partiel pour s’adapter aux horaires de garderie de leurs enfants, de même, leur salaire est alors souvent entièrement dépensé  dans ce système de garde. Constat qui amène souvent les jeunes mères à envisager une autre formule et parfois le retour au foyer, au moins pour un temps. Souvent le raisonnement est le suivant : « si je travaille pour reverser entièrement mon salaire pour faire garder mes enfants, autant que je les garde moi-même. »

De plus, une nouvelle façon d’envisager la maternité est largement encouragée par les organismes internationaux comme l’OMS qui recommande l’allaitement jusqu’à 6 mois minimum ce qui est complètement impossible pour une femme active et fini par créer une sensation de « mauvaise mère » chez les femmes qui travaillent. Différents organismes se sont développés autour de cette thématique comme la FEFAF (la Fédération Européenne des Femmes Actives en Famille)  ou le MMM (le Mouvement Mondial des Mères) qui revendiquent un statut pour la femme au foyer avec un salaire et une retraite. Au-delà du fait que la protection sociale des ces personnes est un aspect qui serait positif, peut-on réellement revenir à un schéma qui ne semble plus adapté à notre société? Ne serait-ce pas plus intéressant d’innover et de chercher de nouvelles formules qui puissent aider la femme à ne plus se sentir autant tiraillée entre sa famille et son travail?

FEMMES EN EUROPE : LES CHIFFRES

Vendredi 16 mars 2012 | Billets, Documents | Aucun commentaire »

Eurostat vient de publier de nouvelles données sur la situation des femmes en Europe. Quelques chiffres :

  • « En 2010, on dénombrait 62 millions de femmes (24,5% de toutes les femmes) et 54 millions d’hommes (22,3% de tous les hommes) menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale dans l’UE27.
  • En 2011, l’UE27 comptait un total de 257 millions de femmes et 245 millions d’hommes, soit 105 femmes pour 100 hommes.
  • Le taux d’emploi des femmes âgées de 25 à 64 ans était de 63,8% dans l’UE27 en 2010 et celui des hommes de  77,5%, soit une différence de 13,7 points de pourcentage. »

Communiqué de Presse

LIVRES ET FEMMES

Jeudi 15 mars 2012 | Billets, Livres | Aucun commentaire »

 

Le Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles (CNIDFF) propose une sélection de livres dans sa rubrique « livres du mois », beaucoup sont en relation avec des thématiques propres aux femmes. Voici notre sélection:

Devenir mère et réussir sa vie professionelle

Oser être la chef

Abécédaire des discriminations

En vies de femmes. Regards sur l’emploi

MATERNITÉ ET BUSINESS

Mercredi 14 mars 2012 | Billets, Liens | Aucun commentaire »

La maternité est souvent perçue comme un frein à la carrière professionnelle, mais pourrait-elle, au contraire, être un moteur pour entreprendre? Aux Etats Unis de nombreuses mères de famille lancent leur entreprise afin de créer leur propre structure et pouvoir gérer leur emploi du temps de façon plus flexible.

L’association MOMpreneurs part du constat que les françaises sont parmis les mères les plus actives d’Europe (80% d’entre elles selon le site) et l’auto-entreprenariat est une option que de nombreuses femmes envisagent après l’arrivée de leur premier enfant ( 7 millions aux USA).

Cette association a été lancée par plusieurs femmes qui ont monté leur propre structure suite à des problématiques qui se sont révélées à elles une fois mères de famille, et de ce constat particulier elles ont créé enviedefraises.fr, une ligne de vêtements pour femmes enceintes, marmiton.org, un site de recettes en ligne ou le projet mybestadressbook, des guides d’art de vivre. MOMpreneurs organise également un prix annuel pour « valoriser les mères chefs d’entreprise »

Selon le site Entrepreneures, l’une des motivations principales des femmes est la conciliation vie professionelle et vie familiale. Selon l’étude OpinionWay de décembre 2011, 60% des femmes interrogées pensent que l’activité professionnelle doit permettre avant tout d’équilibrer vie familiale et professionnelle, 46% d’entre elles pensent que le statut de chef d’entreprise est une solution pertinente à ce besoin et 18% indiquent que l’équilibre familial a été le motif de la mise en place de leur entreprise.

Le site desMompreneurs

Entrepreneure.fr

Caring for kids and career

SÉNAT : DÉLÉGATION AUX DROITS DES FEMMES

Mardi 13 mars 2012 | Billets, Documents | Aucun commentaire »

 

Une délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes a été mise en place depuis la loi 99-552 du 12 juillet 1999. Cette délégation a pour fonction d’informer le Sénat de la politique du gouvernement sur cette thématique. La délégation produit également des rapports, le dernier date du 7 février 2012 et s’intitule « Egalité salariale entre les femmes et les hommes ».

Quelques conclusions de ce rapport qui brosse un tableau plutôt négatif du sujet :

1-L’égalité salariale n’est pas un sujet prioritaire pour les entreprises

2-Le dispositif légal mis en place a donné peu de résultats

3- La sanction prévue par la loi du 9 novembre 2010 est insatifaisante, surtout en raison de l’obligation d’objectif et non de résultat

Par conséquent, la nouvelle proposition de loi n· 230 déposée le 23 décembre 2011 prévoit des sanctions beaucoup plus dures pour l’entreprise en cas d’inégalité de salaires, entre autres :

« elle propose de priver, à partir du 1er janvier 2013, toute entreprise n’ayant pas conclu d’accord définissant et programmant les mesures permettant de supprimer les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes, des allègements et exonérationssur les cotisations sociales de la branche maladie ainsi que des réductions d’impôts dont elle pourrait bénéficier ;

d’autre part, elle prévoit que l’absence de transmission du Rapport de situation comparée ainsi que de l’avis à l’inspection du travail dans les quinze jours suivant la consultation exposera l’employeur à une pénalité équivalente à 1 % de la masse salariale dont les modalités de paiement seront fixées par décret. »

Le rapport est disponible dans son intégralité  sur le site du Sénat : cliquez ici

+33(0)473.640.203

 

mars 2012
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031