Accueil Blog >> Articles taggés avec ‘conditions de travail’

Open space

Mercredi 16 septembre 2009 | Billets | Aucun commentaire »

Re parution en livre de poche. L’open-space m’a tuer  de Alexandre Des Isnards.
Léger, rapide mais les habitués disent qu’il y a un fond de vérité. Il nous faudra revenir prochainement sur le sujet de l’architecture et du cadre de travail.
« Ils ont fait de bonnes études, occupent des postes à responsabilités dans des entreprises prestigieuses, auront demain les clés de l’économie française et pourtant, les jeunes cadres sont au bord de l’explosion. Dans les années 1980, ils étaient prêts à tout pour réussir. Aujourd’hui, ils prennent leurs RTT, refusent des promotions et pensent que la vraie vie est ailleurs. Passé l’enthousiasme des premières semaines, les jeunes recrues se heurtent aux dures réalités des nouvelles méthodes de management. Tendinite du BlackBerry, malaises vagaux dus au stress, départs pour des ONG de surdiplômés : dans des saynètes truculentes, on découvre les souffrances et les désillusions de la génération open space. Jusqu’à présent, elle continuait à faire bonne figure. Avec ce livre, elle décide d’ôter le masque.  »

Sur le site de l’Express les auteurs décryptent le langage d’entreprise :ASAP, Je reviens vers toi, solutionner, c’est confort, conf call.. Voir le site de l’Express.

Comment l’architecture influe sur le cerveau …

Samedi 13 juin 2009 | Billets | Aucun commentaire »

La revue Cerveau et Psycho publie dans sa dernière livraison un article sur les liens du cadre de vie et de travail et la capacité du cerveau de se réalier, de créer. Nous ne saurions trop vous inciter à lire l’article pour re démarer une réflexion sur le scadres de travail  au delà du seul choix des Open space… Voir le site.

« Dans les années 1950, le biologiste et médecin américain Jonas Salk (1914-1995) cherchait un traitement contre la poliomyélite dans un sombre laboratoire d’un sous-sol de Pittsburgh. Les progrès étaient lents, et, pour s’aérer l’esprit, Salk fit un voyage à Assise, en Italie, où il visita la basilique Saint-François d’Assise datant du xiiie siècle, se promenant entre les colonnes et dans les jardins des cloîtres.

Là, de nouvelles idées surgirent dans son esprit, dont celle qui finit par le conduire à un vaccin efficace contre la poliomyélite, en 1955. Le chercheur devint convaincu que l’environnement d’un bâtiment peut influer sur l’esprit. Dans les années 1960, il s’associa à l’architecte Louis Kahn (1901-1974) pour construire l’Institut Salk à La Jolla, près de San Diego en Californie : cela devait être un établissement de recherche capable de stimuler la créativité des scientifiques.

Salk redécouvrait ainsi ce dont les architectes ont l’intuition de longue date : les endroits que nous habitons peuvent agir sur nos pensées, nos sentiments et nos comportements. Depuis plusieurs années, les spécialistes du comportement apportent des arguments empiriques en ce sens. Leurs recherches suggèrent qu’il est possible de concevoir les espaces de vie qui favorisent la créativité, l’attention et la vigilance, ou la relaxation et la convivialité. Des institutions telles que l’Académie des neurosciences pour l’architecture de San Diego encouragent la recherche interdisciplinaire sur ce thème. Et certaines écoles d’architecture proposent désormais des cours d’introduction à la psychologie et aux neurosciences. « 

Stress, suite…

Samedi 13 juin 2009 | Billets | Aucun commentaire »

Le  stress se renforce. quelques constats et interrogations.

1- Le phénomène dépasse les seules entreprises qui recueillent cependant la contrainte de mesurer le niveau de stress.
1bis - Des questionnaires sont utilisés pour cette mesure, mais, comment à les lire, ne pas répondre que nous ne sommes pas stressés….lisez ces questionnaires.
2 – Développement des désirs et envies que bien sûr on ne peut atteindre.
3 – Développement de l’intrusion des NTIC dans le rythme humain dans et hors travail. Le temps humain est et sera toujours moins rapide que le temps technologique, comment alors concilier les deux ?
4 – Multiplication du « multi tasking », tout le monde veut  coordonner plusieurs tâches simultanées: écrire, écouter (?) etc.. à croire que notre  époque connait plus de Napoléon  que de raison…
4bis- Non réalisation d’un vrai travail, on surfe mais on ne finit pas quelque chose, on ne crée pas à son niveau un objet, un texte etc..
5 – Développement du « temps unique », plus de séparation temps professionnel/temps personnel grâce aux NTIC, le télétravail ne va-t- il pas renforcer ce phénomène ?
6 – Développement de nouveaux modes de travail dont le travail en mode projet, travail transverse etc.. les personnes  ne peuvent garder les mêmes repères : appartenance à un groupe identifié, rattachement à une hirérarchie identifiée, mode reconnaissance stable, stabilité des carrières et des tâches, sociabilité récurrente quand la bonne ambiance existe dans le cadre de travail.
7 – Dévalorisation des activités et connaissances qui n’ont pas d’éfficacité immédiate mais qui créent l’humus permettant à chacun de se construire et de se ressourcer.

Enquêtes sur le stress

Samedi 13 juin 2009 | Billets | Aucun commentaire »

Le stress au travail. Les enquêtes et observatoires se multplient sur ce phénomène.

1 – Enquête Monster, site mondial de recrutement. juin 2009

« Plus de la moitié des salariés interrogés dans le monde (52 %) déclarent mal dormir parce qu’ils sont préoccupés par leur recherche d’emploi. C’est surtout vrai pour les salariés espagnols qui sont les plus nombreux à en souffrir à 81 %, suivis par les Autrichiens et les Allemands (57 %). Du coté Français comme Italien, moins de la moitié des travailleurs (40 %) subissent les conséquences nocturnes de cette incertitude. Les Luxembourgeois sont mieux lotis puisque « seulement » un salarié sur trois se dit stressé par la recherche d’un nouveau job (34 %). » Voir site Monster.
 »
2 – Enquête Anact/CAS – juin 2009
Voir site Anact.

 

 

 

 

 

 

 

 

3 – Accord national  interprofessionnel du 2/07/2008 étendu.
Télécharger l’accord.

Une définition du stres : »Un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face. L’individu est capable de gérer la pression à court terme mais il éprouve de grandes difficultés face à une exposition prolongée ou répétée à des pressions intenses. »Prévenir, éliminer les causes de stress. »
Les employeurs ont là un champ d’action bien délicat. Parfois des questionnaires sont proposés pour mesurer l’état de stress des salariés.
 
 

 

Intégrer la prévention du stress dans le management de projet

Mardi 2 juin 2009 | Billets | Aucun commentaire »

Extrait présentaion ANACT voir suite sur le site.Nous sommes souvent sollicités par des questions tournant autour du travail transverse. Plusieurs thème ssont à approndir : liens hiérarchiques/fonctionnels, sentiment d’appartenance modifié, sociabilité/affectif non gérés/ se pose parfois la question du stress.

Voici un lien Anact sur le stress dans les groupes projets. Avec vidéo à regarder.Réflexions menées fin 2008.

« Le stress et les risques psychosociaux se traduisent, dans les entreprises,  par des dysfonctionnements de toutes sortes : démotivation des équipes, absentéisme, turn-over, conflits et pertes de performance. Tous les acteurs de l’entreprise sont concernés par cette question qui est aujourd’hui nettement reconnue, notamment par des accords professionnels : l’accord-cadre européen du 8 octobre 2004, et l’accord national interprofessionnel (ANI) du 2 juillet 2008 sur le stress au travail.

Les entreprises développent aujourd’hui des modes d’organisation nouveaux qui bouleversent notamment les collectifs et les métiers, et donc des piliers importants de construction de la santé au travail. L’organisation des activités de production et de services en « mode projet » peut ainsi, par certains aspects, être facteur de stress et de risques psychosociaux.  »

 La journée ordinaire d’un chef de projet…Un peu caricatural mais… Voir le site.

 

+33(0)473.640.203

 

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930