Accueil Blog >> Articles taggés avec ‘Innovation’

Innover, rue des entrepreneurs

Mardi 23 juin 2009 | Billets | Aucun commentaire »

Rue des entreprneurs, émission du 6/06/09, Archives.

samedi 6 juin 2009

Innover pour rebondir

« L’air du temps est à la nouveauté. Le mot innovation est au cœur de tous les discours pour relancer la croissance ; le mot est un peu fourre tout, mais il est paré de toutes les vertus.Il y a ceux qui le mettent à toutes les sauces et qui ne changent rien. Il y a aussi ceux qui n’en parlent pas mais qui bougent et, comme Monsieur Jourdain dans le Bourgeois Gentilhomme de Molière, « font de la prose sans le savoir ».La course à l’innovation pour gagner des parts de marché et survivre face à la concurrence n’est pas toujours au bénéfice de la société.Innovation, de quoi parle-t-on ? Elle est souvent réduite au domaine des sciences et de la technologie. Périmètre trop étroit pour être le moteur de la relance et créatrice d’emplois.Pour innover, il faut de l’argent. Il y en a. Il ne va pas toujours à ceux qui en ont le plus besoin.Il faut du temps. Plus ou moins. Ce qui compte avant tout c’est un état d’esprit.La France a des atouts. Elle a pris conscience -récemment- qu’elle peut mieux faire. »

Comment l’architecture influe sur le cerveau …

Samedi 13 juin 2009 | Billets | Aucun commentaire »

La revue Cerveau et Psycho publie dans sa dernière livraison un article sur les liens du cadre de vie et de travail et la capacité du cerveau de se réalier, de créer. Nous ne saurions trop vous inciter à lire l’article pour re démarer une réflexion sur le scadres de travail  au delà du seul choix des Open space… Voir le site.

« Dans les années 1950, le biologiste et médecin américain Jonas Salk (1914-1995) cherchait un traitement contre la poliomyélite dans un sombre laboratoire d’un sous-sol de Pittsburgh. Les progrès étaient lents, et, pour s’aérer l’esprit, Salk fit un voyage à Assise, en Italie, où il visita la basilique Saint-François d’Assise datant du xiiie siècle, se promenant entre les colonnes et dans les jardins des cloîtres.

Là, de nouvelles idées surgirent dans son esprit, dont celle qui finit par le conduire à un vaccin efficace contre la poliomyélite, en 1955. Le chercheur devint convaincu que l’environnement d’un bâtiment peut influer sur l’esprit. Dans les années 1960, il s’associa à l’architecte Louis Kahn (1901-1974) pour construire l’Institut Salk à La Jolla, près de San Diego en Californie : cela devait être un établissement de recherche capable de stimuler la créativité des scientifiques.

Salk redécouvrait ainsi ce dont les architectes ont l’intuition de longue date : les endroits que nous habitons peuvent agir sur nos pensées, nos sentiments et nos comportements. Depuis plusieurs années, les spécialistes du comportement apportent des arguments empiriques en ce sens. Leurs recherches suggèrent qu’il est possible de concevoir les espaces de vie qui favorisent la créativité, l’attention et la vigilance, ou la relaxation et la convivialité. Des institutions telles que l’Académie des neurosciences pour l’architecture de San Diego encouragent la recherche interdisciplinaire sur ce thème. Et certaines écoles d’architecture proposent désormais des cours d’introduction à la psychologie et aux neurosciences. « 

Innovation et découverte.

Samedi 13 juin 2009 | Divers | Aucun commentaire »

Le rêve du Philologue par B.Larsson, ed Grasset. Une manière de parler de l’innovation et de la découverte que l’on sur dimensionne dans les grandes entreprises aujourd’hui dans le discours. Faut il vraiment que tout le monde innove ? Les grandes organisations peuvent elles innover ? questions ouvertes… c’est un autre débat. revenons à ce recueil d enouvelles écrit par un auteur suédois.
Ce livre marque des moments de découverte avec des personnalités si différentes.
« Neuf nouvelles sur la  » joie de la découverte  » dans lesquelles la science n’est pas toujours à la fête : un professeur qui se désole du déclin de la philologie française, matière à laquelle il a consacré quarante ans de sa vie, une jeune fille de bonne famille qui se voue à la recherche médicale et se spécialise en génétique pour tenter de trouver une réponse à ses questions existentielles, un linguiste qui se réfugie dans la grammaire générative pour se consoler du chaos qui règne dans le monde, une astronome inquiète des découvertes qui n’auront pas le temps d’être faites de son vivant sont autant de personnages à la dérive dans la normalité du quotidien. C’est pourtant avec une douce ironie que Björn Larsson croque ces portraits de savants farfelus et cocasses, prétexte à une réflexion plus profonde sur la place universelle de l’Homme. « 

+33(0)473.640.203

 

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930