Accueil Blog >> Articles taggés avec ‘Pouvoir’

La peur… un moteur trop utilisé

Jeudi 25 juin 2009 | Livres | Aucun commentaire »

Visages de la peur par Michela Marzano, ed PUF. Autres livres de l’auteur à découvrir sur la manipulation, sur l’individualisme. Il y a quelques années Formadi avait publié une remarquable réflexion d’Aubry Pierens sur la peur et le marketing.
Une réflexion sur la peur ou les peurs s’imposait car pour construire une confiance il faut apprivoiser la peur… Nos organisations savent elles aujourd’hui traiter cette question ?
« Comment la peur surgit-elle face à l’inconnu ? Comment exprime-t-elle la crainte des autres – peur de l’étranger, de l’ennemi, du monstre, du différent – ainsi que la volonté d’écarter de soi l’irréductible altérité qui habite tous les êtres humains ? L’auteur montre ici que la peur est souvent instrumentalisée par les pouvoirs politiques, jusqu’à devenir un moyen de contrôle et de gouvernement. Ainsi est-elle utilisée pour bâtir des politiques sécuritaires qui «  »institutionnalisent »" la méfiance de chacun à l’égard de tous. Mais, même si elle renvoie à la fragilité et à la contingence de la condition humaine, la peur n’est pas invincible : elle ne réduit pas nécessairement notre marge de manoeuvre. Une fois admise l’idée que tout ne peut pas être «  »contrôlé »" et que l’ « inattendu »" est une composante de la vie, nous pouvons tenter de construire des relations de confiance qui, tout en ne nous mettant pas à l’abri de l’inconnu ou de l’imprévu, nous permettent aussi d’aller vers les autres, de même que de renouer avec notre propre altérité. »

Storytelling Saison 1

Jeudi 25 juin 2009 | Livres | Aucun commentaire »

Storytelling Saison 1, par Christian Salmon, ed Les praires Ordinaires,, diffusion Les Belles Lettres. Aprés un premier ouvrage sur le thème  » Storytelling, ed de La découverte, C.Salmon publie ses chroniques. Finalement on découvre que le pouvoir pour se maintenir doit raconter des histoires… C’est un mode de structuration de smessages de communication.
« Si  » la société du spectacle  » s’efforçait de conjurer la révolte, la lutte de classe, l’insoumission, le pouvoir actuel craint par-dessus tout le désengagement, la déflation des émotions et des motivations. Ce qu’il ne supporte pas, c’est la fuite dans le  » hors champ « , la déconnection, le désengagement, la désertion. Il ne lui suffit plus pour cela de conduire les conduites, mais de les  » inspirer « , de les mobiliser émotionnellement, de les orchestrer. C’est peut-être le fil rouge qui relie les chroniques qui forment ce livre (publiées chaque semaine dans Le Monde tout au long de l’année 2008) : s’y donne à lire une société dans laquelle les techniques du pouvoir disciplinaire et de contrôle n’ont rien perdu de leur pertinence, mais opèrent désormais dans un contexte nouveau et doivent répondre à des exigences nouvelles de mobilisation qui requièrent le maintien d’un état d’alarme permanent, c’est-à-dire un usage stratégique des rythmes, des  » tempi « , de la tension narrative. La crise économique et financière actuelle en apporte la démonstration. Elle se traduit d’ores et déjà par un renforcement du rôle de l’Etat comme agent de la mobilisation des énergies citoyennes, un  » engagement  » renforcé dans le capitalisme qui a besoin de  » l’écran total de l’État  » pour justifier les sacrifices  » patriotiques  » qu’on exige des citoyens lorsque le marché a si visiblement échoué à représenter et défendre l’intérêt général. Le capitalisme traverse une crise qui n’est pas seulement financière ou économique, mais qui est une crise de  » légitimité « . Dans ce nouveau contexte, on peut s’attendre à un renforcement du contrôle des opinions, de la surveillance des populations et des territoires, à une mobilisation générale des énergies au service de  » l’intérêt supérieur de la nation « . Et donc à toutes sortes de nouveaux récits de légitimation dans lesquels c’est l’Etat, et non plus le marché, qui joue le rôle principal. « 

+33(0)473.640.203

 

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930